Le plan vélo : quel bilan et les nouvelles mesures

À la suite du déconfinement, le gouvernement a pris des mesures visant à encourager la pratique du vélo avec un plan vélo de 20 millions d’euros.

Le plan vélo : bilan des actions

Le plan vélo est construit autour de plusieurs mesures : le coup de pouce vélo, porté par le programme Alvéole, l’Académie des métiers du vélo porté par la FUB, la mise en place de pistes cyclables temporaires, et le forfait mobilité durables.

Coup de pouce Vélo 

La réparation des vélos

Pour la réparation des vélos usagers en circulation, la plateforme coupdepoucevelo.fr a été mise en ligne, qui permet la prise en charge jusqu’à 50 euros de la remise en état d’un vélo au sein d’un réseau de réparateurs référencés.

Après 18 jours de fonctionnement :

3 200 ateliers de réparation se sont inscrits

70 000 vélos ont été réparés

Prise en charge des installations de mobilier vélo

Déjà présente avant le confinement, cette mesure vis à financer à hauteur de 60% les installations de mobilier vélo dans les collectivités uniquement.

144 places de stationnement sont à l’étude

15 000 c’est l’objectif

Les porteurs de projets peuvent simuler le projet pour connaître le taux de participation ici.

Des formations gratuites

Pour apprendre à circuler en sécurité à vélo, les formations en groupe d’une à deux heures sont remboursées quand elles sont effectuées par un formateur agréé ; la liste est disponible sur la plateforme coupdepoucevélo.fr

Académie des métiers du vélo

Portée par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et soutenue à hauteur de 8 millions d’euros via un programme de certificats d’économie d’énergie sur la période 2020-2022. L’académie a plusieurs objectifs :

  • Développer des guides techniques, une plateforme web, des supports de formation, des experts du vélo
  • Créer une nouvelle filière formant 250 mécaniciens vélos dans les prochains mois, puis 500 mécaniciens par an

Les pistes cyclables temporaires

Des mesures de soutien à la mise en place de pistes cyclables temporaires ont été mises en place. Un soutien technique via le Céréma qui fournit des fiches pratiques aux gestionnaires de voiries dans les collectivités qui le souhaitent.

Un soutien financier également, via une dotation de soutien à l’investissement local, mobilisable par les préfets au cas par cas.

Le forfait mobilité durable

Prévue avant le confinement par la loi LOM, la mise en place de cette mesure a été accéléré pour entrer en vigueur le 11 mai, date du déconfinement. Elle vise à encourager les déplacements domicile-travail à vélo ou en covoiturage en permettant aux entreprises exonérer d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales jusqu’à 400€ par an et par salarié. Le forfait est cependant cumulable avec les autres mesures mises en place précédemment, notamment l’IKV (qui sera remplacé à terme), et la participation des entreprises aux abonnements de transports en commun.

Pour en savoir plus, nous avions déjà fait un article sur le forfait mobilité durable.

Les nouvelles mesures

Triplement du budget Coup de pouce vélo

Une enveloppe de 20 millions d’euros a été débloquée, avec un objectif de 300 000 réparations d’ici septembre 2020, et 1 000 000 d’ici la fin de l’année.

Une fête nationale

Dans une tribune, Elizabeth Borne souhaite la création d’une fête nationale « Mai à vélo » dont la première édition aurait lieu en mai 2021, dont l’objectif sera de favoriser l’usage du vélo, former les jeunes et redécouvrir le vélo.

Les partenaires de l’évènement : Ministère de la Transition écologique et solidaire, ministère des Sports, le CNPA, Vélo & territoires, la Fédération française de cyclisme, la Fédération française de cyclotourisme, l’Association française des véloroutes et voies vertes, l’Ademe, le Club des villes et territoires cyclables, la Fédération française des usagers de la bicyclette, l’Union sport & cycle et Femmes en mouvement

 

Contact

Demander un devis ou un renseignement

07 62 66 94 37
contact@green-on.fr

Si vous avez une question relative au service client, appelez-nous au 01 83 62 98 09

Indiquez l'entreprise dans laquelle vous travaillez, ou la ville dans laquelle vous vous trouvez pour nous permettre de mieux vous répondre